PROCHAIN LIVRE  / NOV 2018

 

RÉCITS CLINIQUES CAS PAR CAS

DE GRAND MAÎTRE MÉDECINE CHINOISE  DR. LI KE

 PRÉSENTÉ, TRADUIT ET COMMENTÉ

PAR LIAO YI LIN

 Pour soutenir notre travail, MERCI DE COMMANDER LE LIVRE PAR MAIL : ecoleliao@gmail.com

Préface de Liao Yi LIN

 

Traduire un tel livre qui aborde la vie et la mort à travers la maladie, le droit au soin, m’a appris à respecter profondément ces grands médecins traditionnels chinois. Je suis émerveillée par cette belle médecine puissante, humaine et généreuse. Pour ceux qui veulent vraiment savoir ce qu’est la médecine traditionnelle chinoise issue de cinq mille ans de sagesse de vie, je vous invite à lire attentivement ce récit clinique d’urgence cas par cas afin de mieux saisir la cause des maladies, pourquoi et comment il est possible de soigner et sauver une vie…

Maître Li Ke est l’un des plus grands bouddhas de santé de ce siècle. Il restera ancré dans le cœur des chinois pour toujours. 28 ans d’emprisonnement n’ont pas détruit sa dignité d’être, sa soif d’apprentissage, sa ténacité de survie. Il a appris par lui-même, jours et nuits, ce grand art millénaire du soin. Men Zi a fait l’éloge de ce genre de destin incroyable, habité par une âme d’une immense grandeur : «  Le Ciel lui a donné une grande tâche à accomplir tout en le mettant dans des situations difficiles, le rendant démuni, le faisant travailler dur pour qu’il forge sa capacité à réaliser l’impossible. » Etant enfermé en prison, il a pu rencontrer un vieux médecin traditionnel qui lui a transmis ce grand art de soigner. En soignant dans des conditions éprouvantes, sans argent, sans ressources de médicaments, sans équipement chirurgical, Maître Li est devenu un médecin traditionnel chinois qui sauve des vies et des vies avec de simples plantes et des aiguilles.

Son parcours hors du commun est une véritable légende à travers laquelle le monde entier pourra comprendre le cadeau que nous offre la nature, riche de plantes pour prendre soin de nous et nous guérir. Au seuil d’une humanité ombrée dans un brouillard de thérapies diverses et variées, nous voyons apparaitre tant d’inventions, parfois farfelues, prétendant pouvoir soigner les maladies graves, au risque de laisser la maladie empirer. J’ai un fort désir que tous ceux qui travaillent dans le domaine du soin étudient ce livre en ouvrant leurs yeux et leurs cœurs. Le jour où vous et vos proches tomberez gravement maladie, vous saurez quel chemin prendre si vous voulez vraiment survivre. Le monde a besoin de milliers et de milliers de personnes comme le Dr. Li Ke, capables de soigner en utilisant avec un grand art des méthodes millénaires dont l’efficacité n’est plus à prouver, qui osent vaincre la peur et qui nous permet de retrouver la paix et la joie de vivre.

Parmi les dizaines de livres qui rapportent l’art de soigner de ce grand maître Li Ke, je suis très touchée par « Suivre les pas de Maître Li et noter ses ordonnances » écrit par son disciple Zhang Han. Dans le chapitre « Pour la médecine chinoise, il a oublié son moi ; pour ses malades, il s’est oublié lui-même », Zhang Han rapporte les dernières années de son maître :

« Des années passées à soigner les maladies graves d’urgence, à donner des conférences et des stages partout en Chine pour maintenir la transmission de la lampe du savoir. Après tant de voyages et de travail, en 2006, Maître Li tombe lui-même malade, jusqu’en juin 2007. Il fait un AVC, à deux reprises. Il réussit à se soigner par lui-même en prenant 25 décoctions. Une fois les symptômes et les étourdissements disparus avec la prise de ses remèdes, il continua à donner des consultations aux malades ! Maître Li disait que ces malades venaient de loin, il ne fallait pas les refuser. Il n’a pas pu s’empêcher de les aider encore et encore… Il ne s’est jamais reposé. En janvier 2008, il donnait encore des dizaines de consultations par téléphone, rédigeait des ordonnances, et me les donnait à envoyer par la poste… Au mois de mai, il fit un troisième AVC… Mais cette fois, son cerveau était atteint. Malgré les décoctions, il n’arrivait plus à écrire. Des malades arrivaient encore et toujours devant sa porte. Même sa femme ne pouvait plus les retenir. Il me récitait les remèdes que je notais pour lui. J’écrivais en pleurant… Une fois qu’il put à nouveau bouger ses mains, il reprit l’écriture de ses prescriptions…

En mars 2009, sa femme et sa famille insistaient pour fermer son cabinet afin qu’il se repose. Mais il ne cessa jamais de recevoir les personnes, toutes atteintes de maladies graves, qui se présentaient chez lui !!

J’ai travaillé en 2010 au Tibet, et découvert que l’hôpital tibétain utilisait les remèdes que Maître Li a revendiqués depuis toujours comme Sheng Fu Zi, Sheng Ban Xia, Sheng Tian nan Xing. On m’a raconté qu’en 2007, le Dr. Liu Ni Hong y a introduit le livre de Maître Li, « RÉCITS CLINIQUES CAS PAR CAS ». L’influence de l’enseignement de Maître Li est ainsi rentrée au Tibet. Puis de la même ma manière, son livre est parvenu à Singapour et en Malaisie. Maître Li a aussi accepté quelques américains comme apprentis ».

Le 19 mars 2011, Le Bureau Officiel de la Médecine Chinoise a autorisé la création d’une section d’étude de l’art de soigner de Maître Li à l’hôpital du Sud à Canton.

Maître Li Ke a vécu pour la médecine chinoise, il est mort pour la médecine chinoise. Il s’est éteint à l’âge de 83 ans en 2013.

J’ai énormément appris de ce récit clinique cas par cas, dans lequel Maitre Li Ke diagnostiquait en détail tous les cas divers avec précision, tout en décrivant les symptômes des malaises de chaque patient. En le lisant, j’ai l’impression de rentrer dans la lecture excitante d’un thriller, tout en cherchant avec lui les causes et les conséquences de toutes les maladies, guidé par son analyse selon les clés des grandes traités de médecine traditionnelle chinoise, et ensuite me passionner pour aller trouver des remèdes adéquates pour la meilleure guérison. Ce récit nous apprend à toujours bien poser la question : pourquoi est-on malade et comment guérir sans blesser l’énergie originelle.

J’ai eu également grand plaisir à traduire un tel chef d’œuvre si bien écrit en chinois ancien, car Maître Li, très cultivé, érudit, a une plume de lettré, avec précision et simplicité, avec beauté et finesse. Chaque mot est aussi bien réfléchi et ajusté que celui de l’ancien grand maître, Zhang Zhong Jing, dans ses ouvrages éternels « Shang Han Lun » et «  Jin Gui Yao Le ». Ce «  Récit clinique cas par cas » sera l’un des livres, le plus important et exemplaire dans l’histoire de Médecine Traditionnelle Chinoise. Je suis honorée de pouvoir le présenter en Occident. Je souhaite la traduction en anglais soit faite ensuite afin de mieux le diffuser dans le monde.

Devant les héritages de ce grand maître de médecine, il ne me reste qu’à étudier comme lui, jour et nuit afin de pouvoir transmettre dans mon centre Liao Ch’an Qi Gong, tous ces trésors qu’il nous a légués et perpétuer ainsi son enseignement… Avec toute ma gratitude et mon profond respect, avec mon amour le plus sincère… Que ces grandes âmes de Bouddha de santé, grâce à cette transmission à la lampe, de génération en génération, sans cesse, reviennent sur terre pour le bien-être de tous… Imageons un jour, des centres de MTC partout dans le monde qui puissent guérir les maladies humainement… Tant de personnes qui ne devraient pas être malades, tant de gens qui devaient être encore vivants ! Tant de souffrance aurait pu être évitée…

J’attends avec impatience, l’éveil de l’Europe ! L’éveil du monde …

Je remercie Monsieur Pian, l’éditeur de You Feng, qui m’a permis d’apprendre de près ce grand art à la lettre par la traduction !

Je remercie surtout Du Xiao et Zhao Yihan sans leur introduction des livres de Li Ke en France, je n’aurais pas eu l’opportunité d’avoir ces trésors dans la main. Grâce au travail gratifiant de mise en page de Du Xiao, ce livre peut paraitre joliment pour mes chers lecteurs.

Je remercie également les élèves de l’école Liao Ch’an Qi Gong, Valérie Beaumont, Nawal Tahiri, et Béatrice Breton pour leur contribution de relecture et correction, particulièrement Gérard Olivier qui m’a accompagné jusqu’au bout de l’aventure.

Juillet 2018 Paris au bord du Lac de Saint Mandé

 Pour soutenir notre travail, MERCI DE COMMANDER LE LIVRE PAR MAIL : ecoleliao@gmail.com

POUR LES INFOS DES STAGES DE FORMATION MTC DONNÉS PAR MAÎTRE LIAO YI LIN, CONSULTER :

http://www.ecole-qigong.com/phytotherapie-chinoise-plantes-medicinales

http://www.ecole-qigong.com/formation-medecine-chinoise

http://www.ecole-qigong.com/acupuncture-1-12